Jan de l’Ors

Ce conte traditionnel très connu dans les Pyrénées, nous présente Jean de l’Ours, moitié homme, moitié ours, qui devra faire valoir sa différence dans une société admettant difficilement que l’on puisse prendre un autre chemin que celui du conformisme. Plus qu’une aventure, c’est un voyage initiatique pour passer de l’enfance à l’âge adulte.

Les éléments visuels (végétaux, objets, radiographies, jeux d’eau…) directement projetés sur la toile, participent à l’évocation et aux ambiances des différents tableaux du conte.

Les projections, au delà de l’illustratif usuel,plonge le spectateur dans une ambiance propice à l’écoute et à l’imagination : il s’évade pour un moment de sa réalité dans cet écrin atypique et confortable.

L’imaginaire, l’écoute et la vue s’entremêlent sans jamais s’emmêler, se combinent en douceur pour ouvrir le spectateur à un univers complet et subtil.

Thomas Baudoin qui avait illustré le livret du CAP’OC pour ce conte se charge ici de de la musique et l’environnement sonore. Sa voix  brute ou modifiée par des filtres se mêlent à des samples. Les superpositions de boucles, le contraste entre les instruments acoustiques et les traitements sonores plus complexes sont autant de traductions sonores des multiples répétitions du récit et participent ainsi au caractère obsédant et plus tendus des passages du conte.

 
 

Minimatge e contòts

Minimatge e Contòts est l’adaptation pour enfants d’Imatge e contes.

Entre théâtre d’objets et contes mise en scène et en musique,une rencontre pleine de poésie d’une culture de tradition orale ancrée mais tellement universelle et son interprétation originale par la palette d’une plasticienne et de musiciens invités...

 

 

Minimatge e Contòts est né en 2010 sur une commande du CAP’OC (secteur du CDDP  qui travaille sur l’édition de matériel pédagogique en occitan) pour 15 représentations devant les classes bilingues occitan français de l’Éducation Nationale et des classes des écoles immersives en occitan.

 
 

Installations sonores

Les deux créations suivantes, « Lo Trebuquet » et « Gotejada » sont deux entités différents, autant dans la forme que dans les expositions et utilisations possibles.
Les deux univers proposés ne se rejoignent que dans l’univers poétique des concepteurs mais ont rapidement pris leur direction pour créer à l’infini des espaces modulables en s’adaptant par la consonance ou la dissonance aux espaces qui les accueillent.

Lo Trebuquet

Véritable machine à songe au pouvoir contemplatif, le spectateur se laisse bercer par les sonnailles, gongs et autres angklungs qui se déclenchent au gré du parcours de l’eau.
Entre œuvre d’art modulable à l’infini et instrument de musique à part entière, Lo Trebuquet permet d’investir un lieu, de lui donner une dimension intemporelle en jouant avec les formes et les éclairages. Il peut aussi être facilement accompagné par un conteur, des danseurs, une exposition, une installation….

L’originalité architecturale, sonore, la modularité structurelle du Trebuquet en fait une oeuvre tout à fait singulière. Les entrées thématiques qu’il propose sont infinies, oeuvre d’art, « totem » pour une agora, habillage d’un lieu, réflexion scientifique sur le cycle de l’eau , sur la connaissance des instruments, prétexte à improvisation théâtrale, musicale ou chorégraphique, véritable acteur dans un spectacle….

Gotejada

L’orage s’est abattu et reste ce colosse, monumental à l’image de Neptune dans la représentation antique. Une cascade sonore permanente qui ondoie, s’agite frénétiquement et se calme. Des jeux d’eaux qui auraient plus à le Nôtre pour un Versailles 2020 tranchent avec ses mécanismes discrets et sophistiqués.
Gotejada s’impose et impose le respect par ses dimensions, son originalité et la musique qu’il dégage.

Télécharger le dossier complet

 

 
 

Coline Hateau

Coline Hateau a grandi dans l’univers artistique de son papa et sa maman, un cocon nourri de musiques, de couture, d’histoires, de couleurs.

Son côté touche à tout marque une insatiable curiosité, une volonté de piocher dans plusieurs palettes de techniques en marquant toutes ses créations de diverses constantes.

Ses registres d’intervention sont aussi vastes que les outils qu’elle utilise allant des scènes de théâtre à des scènes de musiques actuelles, de costume en décors, d’improvisations visuelles en accompagnements de projets scolaires, d’installations plastiques en habillage de lieu.

Coline, son book

Un film de présentation générale                                   Un document sur les tapis de lecture