S’exprimer

 
 

9+1

9+1 est né d’un des multiples bouillonnements cérébraux que provoque la rencontre entre David Bordes et Pierre Vidal. Pour peu que nous y rajoutions un peu de dénivelé et une tisane de houblon, les projets se croisent, s’entrechoquent, disparaissent… ou se construisent.
C’est le cas du 9+1.
L’idée consiste à créer 9 espaces de contes à deux voix chez des producteurs. Puis de finir à Pau avec un spectacle plus conséquent et en proposant un marché fermier où se les producteurs chez qui nous passons proposent leurs produits.
Nous voulons permettre un lieu de contact entre du public et des paysans, entre tout ce joli monde et les contes d’ici.
Les logiques de soutien à l’agriculture, aux savoirs-faire, de circuits courts nous accompagnent au quotidien et depuis longtemps. Les soutenir au travers de ce que nous savons faire, tout en générant de la vie culturelle et économique est pour nous de la plus grande cohérence.
Le 9+1 est aussi l’occasion de mettre en avant des producteurs qui font un très joli travail mais parfois de façon très discrète.
La presse
La boutique
 
 

Arrepic, spectacle jeune public

Arrepic, c’est un spectacle de poche pour les enfants, qui sait aussi attirer l’oreille des grands.
On y rencontre un vrombissant moustique, le cheval chivaló, des chants de bergers … chacun avec leur petit bout d’histoire, de comptines ou de chansons toutes droit sorties du répertoire gascon.
Arrepic, cela veut dire refrain. Thomas Baudoin, le musicien, est au milieu du public et mêle plusieurs langues, joue de plusieurs instruments en faisant participer les enfants : la shruti box, les bols chantants, les guimbardes, le tambourin à cordes… le tout dans une scénographie légère et avec quelques peluches de grand talent, triées sur le volet.
Arrepic ce sont des sonorités chatoyantes au service d’un répertoire oublié.
Dossier Arrépic

 
 

Trencadit, Trad alternatiu

lucane5c

Lo Trencadit, escarvalh de corns de las maisheras d’arrams de cervi, qu’evoca ua vita terriana e aeriana, combativa enhacanta, qui senhoreja au reiaume deus babaus.
Los musicians de Trencadit que perpausa un concert actuau qui renova lo genre. Que son autant neurits de musicas tradicionaus com de sonoritats rock, cosmicas, electronicas, abeurant l‘estransia collectiva. La musica pop(ulara) qu’encontra lo broniment astrau envolopant las seuvas de Gasconha.

Le Trencadit, lucane aux machoires de bois de cerf, évoque une vie terrienne et aerienne, combative et mordante, qui règne au royaume des insectes.
Les musiciens de Trencadit proposent un concert actuel, qui renouvelle le genre. Ils sont imprégnés de musiques traditionnelles, autant que nourris de sonorités rock, cosmiques, électroniques, nourrissant la transe collective. La musique pop(ulaire) rencontre le bourdonnement astral enveloppant des forets de Gascogne.

 

Trencadit :
Valentin Laborde [vielle à roue électrique]
Martin Lassouque [boha, violon, chant]
Alexandre Séli [violons, bourdons, pieds, chant]
Jordan Tisnèr [chant, flûte à trois trous, tambourin, basse, kick]
Benjamin Rouyer [tech son] – Sanz Grosclaude [techn son supp.]

Ils ont programmé Trencadit :
LO PRIMTEMPS DE L’ARRIBERA [St Pe de Leren (64)], XARNEGU
EGUNA [Came (64)], LES HAUTES TERRES [St Flour (15)],
COMDT [Toulouse (31)], BOULEGAN A L’OSTAL [St Jean du Gard (30)],
FÊTE DE L’ACCORDÉON [Luzy (58)], HESTIV’OC [Pau (64)],
TRAD’HIVERNALES [Sommières (30)], CARNAVAL BEARNES [Pau (64)],
LE SON CONTINU [Ars (36)].
x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x x
https://trencadit.bandcamp.com/releases

 

 
 

Poriqueta

c_P1190990

Une petite poule, un jour, trouve un sac d’or. Elle accepte de le confier à un homme bien habillé qui ne le lui rend pas. Elle finit par partir récupérer son dû…. En chemin, elle rencontre le renard, le loup et le ruisseau qui l’accompagnent dans sa quête.

Leading academic papers writing service offers high-quality and errors free custom essays, term papers, literature reviews etc. Visit the website to learn more!

À partir du support de ce conte-promenade, le public est invité à assister au processus de fabrication d’un spectacle vivant. Trois modes d’expression.scénique sont évoqués.

Trois langages théâtraux pour une même histoire : la lecture, le mime et l’interprétation.

La mise en scène, pleine d’humour et de fantaisie, met en valeur le jeu des comédiennes qui s’emparent de tous les personnages.